La tradition est respectée avant la rentrée scolaire 2023-2024 au Bénin. Les animateurs et animatrices ainsi que les superviseurs des centres BARKA de l’éducation alternative bilingue des départements du Borgou et de l’Alibori sont formés pour une mise en œuvre réussie du programme d’enseignement et d’apprentissage. La formation s’est déroulée du 10 au 24 septembre 2023 à l’Ecole Normale d’Instituteurs de Djougou. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants Exclus du système éducatif (PAEFE). Le consortium HELVETAS et Solidar Suisse met en œuvre ce programme de la coopération Suisse.

A gauche, les deux représentants de Solidar Suisse Burkina Faso en compagnie de deux autorités béninoises en charge de l’éducation à droite

Aider l’apprenant(e) à maîtriser la langue nationale pour mieux maîtriser le français et acquérir plus facilement les autres compétences non linguistiques ainsi que la maîtrise des activités culturelles et la production. C’est l’approche pédagogique bilingue qu’utilise le Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants Exclus du système éducatif (PAEFE). Cette démarche pédagogique s’inspire de l’Alphabétisation-Formation Intensive des jeunes de 9 à 15 ans pour le Développement (AFI/D). Solidar Suisse a mis au point l’AFI/D en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLM) du Burkina Faso. Et pour la formation des animateurs, animatrices et superviseurs des centres BARKA au Bénin, la Représentation de Solidar Suisse au Burkina Faso y est présente, notamment avec la participation de son chargé de programme Démocratie Société Civile et Aide Humanitaire Julien LOMPO et de son  Conseiller Technique Education Yamba Louis NIKIEMA aux côtés des autorités béninoises en charge de l’éducation et des autres acteurs que sont le Cercle de réflexion et d’action pour le développement de l’éducation non formelle (CRADENF), des personnes ressources et encadreurs pédagogiques du Bénin ainsi que la coordination du PAEFE.

Mobilisation totale des animateurs, animatrices et des superviseurs des centres BARKA, principale cible de la formation

Il s’est agi de former 250 animateurs dont 39 réservistes des centres Barka du Borgou et de l’Alibori ainsi que 13 superviseurs d’ONG pour une mise en œuvre efficace et efficiente du programme au cours de l’année scolaire 2023-2024. Pour y arriver, l’accent est mis sur l’appropriation des documents et la didactique en langues nationales, les techniques de transcription ainsi que le renforcement des aptitudes des participants en pédagogie et en didactique, etc. Les langues nationales concernées sont entre autres le dendi, le baatonuum, le boo, le fulfuldé et le nagot. Pour mémoire, le Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants Exclus du système éducatif (PAEFE) est à a troisième phase de mise en œuvre depuis le 1er août 2021. Le défi reste le passage à l’échelle de l’alternative éducative bilingue pour une prise en charge de bon nombre d’enfants et d’adolescent-e-s vivant en dehors du système éducatif formel. En attendant, la consolidation des acquis du système dans les centres des départements du Borgou et d’Alibori est capitale. Pour la rentrée scolaire 2023-2024, le programme se déroule dans 117 centres du Borgou, d’Alibori et de Kpari avec un effectif estimé à 5 727 apprenants. Avant l’étape de formation des animateurs et superviseurs des centres Barka au Bénin, Solidar Suisse Burkina Faso a participé à l’élaboration du module de formation et pris part au processus de recrutement des superviseurs des centres Barka des départements de l’Atacora et de la Donga, nouvellement entrés dans le programme PAEFE sous la responsabilité du Ministère des enseignements maternel et primaire (MEMP).

Au milieu, le chargé de Programme Démocratie, Société Civile et Aide Humanitaire de Solidar Suisse Burkina Faso, Julien LOMPO en compagnie d’autorités béninoises en charge de l’éducation

Titre abrégé

Titre complet

Actualités

Promotion de l’Orpaillage Responsable : les collectivités territoriales outillées à l’élaboration de budget et de plan annuel d’investissement sensibles à l’exploitation minière artisanale à petite échelle (EMAPE) et aux droits humains

« Renforcer les capacités des Présidents des Délégations Spéciales (PDS) et des STD financiers sur l’élaboration de documents de planification locale, de budget et de plan annuel d’investissement sensibles à l’EMAPE, aux droits humains et au...

En savoir plus