« Développement de l’entrepreneuriat agricole des producteurs et productrices du village de Salogo  », c’est le projet qui entend améliorer de façon pérenne les conditions de vie des producteurs et productrices de Salogo.

Le Haut-commissaire de la province du Ganzourgou, Robert ZOUNGRANA, a procédé à l’inauguration des infrastructures réalisées dans le cadre de ce projet, le vendredi 22 Mars 2019 à Salogo, une localité située à une trentaine de kilomètresde Zorgho, chef-lieu de la province du Ganzourgou.Exécuté par l’Association Béog-Néeré du Ganzourgou (ABN/G), les bénéficiaires directs sont les membres de la coopérative Malgzindo de Salogo. Avec le financement de l’ONG Solidar Suisse et la Fédération Vaudoise de Coopération (FEDEVACO), le coût total de ce projet est de 145 680 000 FCFA et d’une durée de trois ans (2018-2020).

Il s’agit d’un projet qui vise à améliorer de façon pérenne les conditions de vie des producteurs et productrices de Salogo. Un silo d’entreposage d’oignons d’une capacité de 43,2 tonnes, une unité de transformation des produits locaux, un site maraicher de 2 hectares, une unité de production de compost enrichi au trichoderma, un espace d’un hectare pour la production de moringa, ce sont ces infrastructures qui ont été officiellement inaugurées à Salogo. C’est grâce au soutien financier de Solidar Suisse et de la Fédération Vaudoise de Coopération (FEDEVACO), avec la contribution physique et matérielle estimée à 3 000 000 FCFA de la coopérative Malgzindo de Salogo, bénéficiaire du projet, que ces infrastructures ont été réalisées.

La démarche du projet s’inscrit dans le cadre de l’agro écologie alliant production maraichère, utilisation de la fumure organique, promotion de l’irrigation villageoise soucieuse de l’environnement, transformation des produits locaux.

« L’objectif principal est d’améliorer les revenus et la sécurité alimentaire des producteurs et productrices par l’optimisation et la diversification de la productivité et production de leurs cultures maraichères grâce à des techniques adaptées et respectueuses de l’environnement et par la facilitation d’un circuit d’écoulement efficace des productions  » a souligné le Représentant Pays de Solidar Suisse, Dieudonné ZAONGO. Ce projet selon lui,repose sur trois axes essentiels que sont la production maraichère, la production du compost enrichi au trichoderma , la production/transformation de moringa et des produits locaux.

La première année d’exécution du projet a été consacrée à la réalisation des différentes infrastructures, explique-t-il en indiquant qu’en plus de ces réalisations les membres de la coopérative bénéficieront de diverses formations dans leur domaine d’activité et effectueront des voyages d’étude et d’échanges d’expérience. Ils seront ensuite accompagnés vers une institution de micro finance qui est la caisse populaire pour la négociation et la signature de convention afin d’assurer la continuité des activités à travers des crédits et vers des professionnels pour des contrats d’achats qui faciliteront un bon écoulement des productions

Ce projet constitue une réelle opportunité de développement pour la province du Ganzourgou.

«  Je suis comblé, le maire, le chef de Salogo et toute la population du Ganzourgou sont fiers de ce qui a été réalisé par Solidar Suisse à travers l’ABN-G  » mentionne le Haut-Commissaire de la province du Ganzourgou, Robert ZOUNGRANA. Pour lui le développement local passe par l’entrepreneuriat agricole. La précarité des emplois fait qu’aujourd’hui, l’entrepreneuriat est un levier pour un développement économique et social durable pour les populations.

« Ce projet constitue une réelle opportunité de développement pour la province car elle regorge de potentialités maraichères mais la disponibilité des espaces aménagés, d’infrastructures, de transformation à la commercialisation se pose avec acuité » , précise le Haut-Commissaire. Aussi, poursuit-il, la conservation de l’oignon ajoutera de la valeur et assurera certainement de meilleurs revenus aux producteurs. De même, la transformation des produits locaux sur place, première du genre dans la commune contribuera à améliorer les habitudes alimentaires et la santé nutritionnelle des producteurs et de toute la population, conclut le Haut-Commissaire de la province du Ganzourgou.

Le représentant des bénéficiaires, Saidou Kaboré, président de la coopérative Malgzindo de Salogo salue également cette initiative. « Ce projet a changé nos vies, avec les formations que nous avons reçues sur la production de l’oignon, du moringa, du compost enrichi, nous produisons selon les normes et aujourd’hui, ce qui nous permet d’augmenter nos revenus et de nous occuper de nos familles  »confie-t-il.

 

Sissili Ziro Sanguié Boulkiemdé Sourou Nayala Mouhoun Kossi Balé Banwa Noumbiel Poni Ioba Bougouriba Kénédougou Houet Tuy Comoé Léraba Kouritenga Boulgou Bazèga Nahouri Zoundwéogo Ganzourgou Kourwéogo Oubritenga Loroum Zondoma Yatenga Passoré Namentenga Sanmatenga Bam Oudalan Soum Yagha Séno Tapoa Kompienga Gnagna Komondjari Gourma Kadiogo

Actualités

Titre abrégé

Titre complet

Actualités