Le projet RESICOM entend améliorer les revenus des femmes à travers l’approche d’autofinancement AVEC  

Dans l’optique de faciliter l’adoption et l’appropriation de cette approche AVEC (Association villageoise d’épargne et de crédit) par ses bénéficiaires, le projet RESICOM entend mettre à profit l’appui de coachs endogènes.

Pour ce faire, du 15 au 18 septembre 2022, les animateurs locaux chargés du suivi des activités du projet au niveau communal, ont été outillés sur les techniques et différentes étapes importantes de mise en place et d’animation des groupes AVEC.

Durant ces 04 jours, les participants ont déroulé les différentes étapes clés du fonctionnement d’un groupe AVEC : la prise de contact avec les leaders communautaires de la localité, la création du groupe AVEC, l’élection des membres du bureau, l’élaboration et l’application du règlement intérieur, les rencontres de collecte des cotisations, d’octroi de crédits, de remboursement ainsi que le partage des fonds collectés.

Simulation d’une séance de collecte des cotisations (1000f/personne)

Interroger à l’issue de la formation, M. Eli ZERBO animateur du projet RESICOM dans la commune de TOUGAN confie « je sors de cette formation bien outillé sur les techniques et différentes étapes de mise en place et d’animation des groupes AVEC. Ces connaissances acquises me permettront de coordonner facilement la mise en place et le suivi des groupes AVEC dans ma commune ».

M. Alain KAMBOULET spécialiste AVEC et formateur de cette session s’est dit satisfait du niveau de participation et de compréhension des participants.

M. Alain KAMBOULET spécialiste AVEC et formateur de la session

Dans son mot de clôture de la formation, M. SOME, Chef du projet RESICOM, à inviter les animateurs participants à bien mettre en pratique les connaissances acquises pour la réussite des groupes AVEC et l’amélioration des revenus des femmes dans les zones d’intervention du projet.

En rappel, le projet RESICOM a pour objectif : contribuer au renforcement durable de la résilience des ménages agrosylvopastoraux, y compris celle des PDI, affectés par la crise sécuritaire et les changements climatiques dans les régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun. La mise en place des groupes AVEC répond au besoin de faciliter l’accès des femmes aux financements (sans exigence de garantie préalable) pour mener des activités génératrices de revenus et améliorer les conditions de vie de leurs familles. Le projet est mis en œuvre par le consortium Solidar Suisse-SOS Sahel International Burkina Faso en collaboration avec des partenaires locaux : Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité – Dédougou (OCADES/Dédougou) pour la région de la Boucle du Mouhoun et la Fédération des Professionnels Agricoles du Burkina – Yatenga (FEPAB) pour la région du Nord. Ce projet qui couvre vingt communes des deux régions et est financé par le gouvernement danois à travers son nouveau cadre stratégique de coopération bilatérale Danemark – Burkina Faso pour la période 2021-2025.

Photo de famille des participants

Titre abrégé

Titre complet

Actualités

Promotion de l’Orpaillage Responsable : les collectivités territoriales outillées à l’élaboration de budget et de plan annuel d’investissement sensibles à l’exploitation minière artisanale à petite échelle (EMAPE) et aux droits humains

« Renforcer les capacités des Présidents des Délégations Spéciales (PDS) et des STD financiers sur l’élaboration de documents de planification locale, de budget et de plan annuel d’investissement sensibles à l’EMAPE, aux droits humains et au...

En savoir plus