« Encourager la production agroécologique, c’est nourrir le sol pour qu’il nourrisse sainement ». C’est sous ce thème que s’est tenue le 23 juin 2022 dans la commune de Salogo de la province du Ganzourgou, une cérémonie de récompense des meilleurs producteurs agroécologiques de ladite commune. Après 04 années de mise en œuvre du projet « renforcement de l’entrepreneuriat agricole des producteurs/trices du village de Salogo ponctué par :

  • La mise en place d’une unité de production de compost enrichi au trichoderma ;
  • Les sensibilisations pour l’adoption des techniques agroécologiques à travers des théâtres et ateliers forums ainsi que des émissions radiophoniques.

Cette cérémonie a servi de cadre pour encourager 10 producteurs modèles de la coopérative Malgzindo à travers la dotation en matériels agricoles composés de : grillages, Moto pompes, semences, etc.  

A l’occasion, M. Ambroise Ouédraogo, Haut-commissaire de la région de plateau central, a remercié l’Association Béogo Néré et son Partenaire Solidar Suisse, pour cette initiative du projet qui contribue à limiter l’utilisation abusif de l’engrais chimique et des pesticides ainsi que la désertification. Il a par ailleurs, invité les producteurs de la commune de Salogo à suivre l’exemple des producteurs modèles récompensés ce jour.

M. Ambroise Ouédraogo, Haut-commissaire de la région de plateau central a invité les producteurs de la commune de Salogo à suivre l’exemple des producteurs modèles

A l’issue de la cérémonie, M. Appolinaire NANA, Chef de projets Sécurité Alimentaire et Entrepreneuriat Agricole de Solidar Suisse au Burkina Faso, s’est dit satisfait du niveau d’adoption des techniques culturales agroécologiques par les producteurs. De son point cela est à mettre à l’actif de l’appui du partenaire local l’Association Béogo Néré et de la bonne volonté des producteurs.

Rasmané Ilboudo s’est particulièrement illustré dans la pratique de l’agroécologie, puisqu’il a été désigné comme meilleur producteur agroécologique à l’issue de la compétition. Dans son champ, il produit de l’oignon, de la pomme de terre, de la tomate, du maïs, etc. Il affirme que l’utilisation de l’engrais naturel qu’est le compost, est très bénéfique pour le sol et ne comporte pas de maladie. A l’en croire, la terre de son champ était argileuse et pas favorable à la culture maraîchère. Mais depuis qu’il utilise l’engrais naturel, cela a amélioré la qualité de son champ qui se répercute sur ses productions, qui ont connu une hausse en qualité et en quantité. Rasmané Ilboudo a reçu comme récompense une motopompe, une charette ainsi que des rouleaux de grillage pour protéger son aire de production.

Lire le compte rendu du média Lefaso.net ici: https://bit.ly/3AlB52R

Rasmané Ilboudo, premier du concours a reçu comme récompense une motopompe, une charrette ainsi que des rouleaux de grillage pour protéger son aire de production