Solidar Suisse renforce les capacités des animateurs des centres d’Alphabétisation/Formation Intensive des jeunes de 9-15 ans pour le Développement (AFI-D)

Les animateurs ont pris connaissance des divers matériels pédagogiques en langues nationales utilisées pour la formation des apprenants AFID

Dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne d’alphabétisation 2021-2022, le Fonds National pour l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle (FONAENF) a financé 51 opérateurs en alphabétisation pour l’ouverture de 135 centres d’Alphabétisation/Formation Intensive des jeunes de 9-15 ans pour le Développement (AFI-D), une approche d’éducation alternative bilingue promue par Solidar Suisse.

Dans l’optique de garantir une qualité des apprentissages, Solidar Suisse en partenariat avec l’Association Manegdbzanga et l’Union provinciale des Associations pour la Promotion de l’Alphabétisation du Houet (UPAPA), structures opératrices de l’approche AFID, organise du 07 au 22 novembre 2022, une formation des animateurs AFID sur les démarches pédagogiques des contenus d’enseignement-apprentissage des centres AFI-D.

Cette formation se tient simultanément sur deux sites : 

  • Au Centre de formation continue de l’Association Manegdbzanga à Nomgana (Loumbila) pour les animateurs mooréphones ;
  • et au Centre de l’Union provinciale des Associations pour la Promotion de l’Alphabétisation du Houet (UPAPA) à Bobo-Dioulasso pour les animateurs julaphones et dagaraphones.

Au total 135 animateurs et animatrices prennent part à cette formation. Selon Brahima TAPSOBA, animateur AFID dans le village de Gademtenga, cette formation vient à point nommé. « C’est une occasion pour nous de renforcer nos aptitudes sur les approches pédagogiques à mettre en œuvre pour faciliter l’apprentissage des apprenants AFID ».

La participants ont suivi avec intérêt la formation

En rappel, AFID est une approche d’éducation alternative bilingue promue par Solidar Suisse depuis 1994 afin de répondre à la faiblesse d’une offre éducative adaptée pour les jeunes  âgés de 09 à 15 ans non scolarisés ou déscolarisés, exposés au désœuvrement et/ou à la délinquance liés à leurs conditions. Cette approche est mise en œuvre à travers un cursus scolaire de 4 ans et prend fin par la participation des apprenants à l’examen du certificat d’étude primaire (CEP). En plus des activités d’alphabétisation, les apprenants sont initiés sur des activités de production agricole et culturelle. Ceci, dans l’optique de les préparer à la professionnalisation et mieux s’approprier de leur culture pour contribuer au développement de leurs localités.

Il s’agit d’une offre éducative non formelle des adolescents, reconnue et validée par la Direction de la recherche en éducation et de l’innovation pédagogique (DGREIP). Les opérateurs qui mettent en œuvre l’AFI-D bénéficient d’un accompagnement du Fonds pour l’Alphabétisation et l’éducation non formelle (FONAENF). Pour ce faire, ils doivent se munir d’un protocole d’entente avec Solidar Suisse qui est la structure promotrice, dont le rôle est d’assurer la formation des animateurs, le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de l’approche. « Cette formation répond au besoin de renforcement des capacités des animateurs afin de pérenniser les acquis ainsi que la confiance placée en l’approche AFID » nous confie M. Yamba Louis NIKIEMA, Conseiller technique Éducation à Solidar Suisse Burkina Faso.

Sissili Ziro Sanguié Boulkiemdé Sourou Nayala Mouhoun Kossi Balé Banwa Noumbiel Poni Ioba Bougouriba Kénédougou Houet Tuy Comoé Léraba Kouritenga Boulgou Bazèga Nahouri Zoundwéogo Ganzourgou Kourwéogo Oubritenga Loroum Zondoma Yatenga Passoré Namentenga Sanmatenga Bam Oudalan Soum Yagha Séno Tapoa Kompienga Gnagna Komondjari Gourma Kadiogo

Actualités

Titre abrégé

Titre complet

Actualités